Mode: la chapka sur toutes les têtes cet hiver, tendance oreilles baissées

Est-ce l’effet d’un hiver particulièrement rigoureux ou une tendance nostalgique « CCCP », presque 20 ans après la chute de l’URSS ? Russe, chinoise, canadienne ou scandinave, la chapka fait un retour en force, mais tendance oreilles baissées.

De Justin Timberlake à Madonna, en passant par Lily Allen, Spike Lee, Pharrell Williams, Tilda Swinton, Guillaume Canet, Julie Depardieu ou Frédéric Beigbeder, classique ou matelassée, colorée ou fluo, l’Ouchanka (chapeau à oreilles) encore appelée Chapka, couvre-chef traditionnel des pays froids, a séduit les « people » et les anonymes.

Version luxe en fourrure précieuse (renard, martre) sortie tout droit des défilés de mode, on la retrouve partout en vente dans une version plus modeste en peau de lapin, rat musqué ou nylon doublé de poils synthétiques.

Fabriquée à l’origine en poils d’ours ou de castor, les Québécois l’appellent « casque à poil ». Elle fait partie de l’uniforme traditionnel des forces armées et de police en Russie, Finlande, au Canada ou en Alaska.

Dans le civil, virilité et tradition obligent, les hommes moscovites la portent oreilles relevées, même par très grand froid.

Le légendaire journaliste Georges Bortoli, décédé l’été dernier, qui fut pendant longtemps correspondant à Moscou pour l’ORTF et Antenne 2, reste dans les mémoires de téléspectateurs coiffé de la célèbre Ouchanka, affectionnée par nombre d’hommes politiques, syndicalistes et intellectuels (de gauche) avant la chute du mur.

En juillet 2010, l’hiver austral avait conduit l’icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela à s’en couvrir la tête lors d’une de ses rares apparitions en public pour la finale de la coupe du monde de football à Johannesburg.

Conséquence de ce raz-de-marée vestimentaire branché ou du dérèglement climatique, même les rappeurs américains la préfèrent désormais à la casquette bombée de leur jeunesse.

A la veille de 2011, c’est sa version traditionnelle étoilée portant faucille et marteau qui fait fureur. On se l’arrache dans les friperies et surtout sur internet, comme en témoignent certains blogs d’aficionados et sites de vente aux enchères.

le chapka
le chapka 2010

chapka chez grossiste en ligne: cliquez ici
chapka grossiste


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s